haut de la page
  • Image de l'écrivainSurvivre au cancer du sein

Traverser les difficultés et continuer à avancer

Mise à jour : 17 déc. 2022

Par Erin Perkins


J'ai découvert une grosseur sur le côté de mon sein droit il y a maintenant deux ans, en novembre 2020. Mon fils était encore allaité et j'ai donc remarqué des bizarreries dans mon sein de façon plus évidente. Je m'étais sentie pressée de passer un examen annuel juste avant que la grosseur ne fasse surface, mais j'ai annulé le rendez-vous à cause de Covid-19, et parce que mon nouveau médecin de premier recours m'a dit que l'examen annuel ne comprenait pas d'examen des seins. Maintenant que je sentais la grosseur, j'ai également remarqué que je la voyais dépasser dans le miroir. Je me suis inquiétée, mais je l'ai en même temps balayée du revers de la main. Pendant la période de Noël avec la famille, j'ai décidé que je devais me faire examiner, car le Dr Google n'avait pas de réponse définitive à me donner. J'ai consulté mon nouveau médecin traitant le 12 janvier 2021, en espérant qu'il me dirait que ce n'était rien.


Elle ne l'a pas fait. Au lieu de cela, elle a demandé une échographie (je ne savais pas que cela se faisait pour les seins) et une une mammographie (ma première). J'y suis allée quelques jours plus tard, persuadée que ce n'était rien. Ce n'était pas rien, mais les techniciens et même le médecin radiologue ne m'ont pas éclairée. Je suis repartie avec un rendez-vous pour une biopsie du sein et des ganglions lymphatiques, et j'ai pleuré longtemps dans ma voiture avant de rentrer chez moi retrouver ma famille. Je pensais toujours que le résultat serait bénin. Une histoire pour un autre jour - ma biopsie du sein a été effectuée par un chirurgien dont mon médecin traitant pensait qu'il pourrait me convenir. Le chirurgien ne convenait pas et j'ai décidé de changer de médecin. Cependant, elle a effectué la biopsie diagnostique du sein (pas la biopsie des ganglions lymphatiques), et elle devait me donner les résultats. Je les ai demandés par téléphone et, pleine d'espoir, j'ai pris l'appel comme une pause rapide pour jouer avec ma famille dans notre première journée enneigée de l'hiver en Caroline du Nord. C'est le 28 janvier 2021 que le chirurgien a prononcé les mots redoutés : "Votre tumeur mammaire est maligne". J'allais avoir 35 ans quelques jours plus tard. La chirurgienne n'a pas voulu me dire grand-chose d'autre, car elle ne comprenait pas ou n'approuvait pas ma demande de transfert de soins. Elle m'a simplement dit : "C'est un carcinome canalaire invasif. La nouvelle chirurgienne vous expliquera tout lorsque vous la rencontrerez".


J'ai dû attendre le 2 février pour obtenir des détails. Tout ce que je savais, c'est qu'il y avait un cancer dans mon sein et qu'il pouvait s'être propagé. Après avoir transféré les soins, avec le chirurgien mille fois meilleur à mes côtésj'ai appris petit à petit de nouvelles informations. J'ai appris que j'avais un IDC triple négatif, puis que le stade était IIB, que la tumeur mesurait 3,6 cmet que, malgré la présence d'un ganglion lymphatique suspect à l'échographie diagnostique et à l'IRM du sein, le cancer ne s'était pas propagé et était probablement localisé à mon sein droit. localisé dans mon sein droit. J'ai subi test génétique et j'ai appris plusieurs semaines plus tard que Je n'ai pas de gènes qui rendent le cancer plus probable pour moi.. On m'a donné un port sur le côté droit de la partie supérieure de ma poitrine, et j'ai commencé mes 16 cycles de chimiothérapie deux jours plus tard, le 26 février. J'ai reçu quatre cycles d'AC et 12 cycles de TaxolJ'ai terminé ma chimiothérapie le 9 juillet, une semaine avant mon dixième anniversaire de mariage.


On m'a alors donné le choix entre une tumorectomie suivie d'une radiothérapie et une mastectomie sans radiothérapie. Il m'a fallu de nombreuses semaines pour me décider, et j'ai finalement opté pour une mastectomie bilatérale afin d'éviter les complications. j'ai finalement opté pour une mastectomie bilatérale à plat parce que mon oncologue radiothérapeute m'avait dit qu'il me proposerait une radiothérapie après la mastectomie si je n'obtenais pas une réponse complète à la pathologie (PCR). J'ai subi ma mastectomie bilatérale le 6 août. et j'ai appris avec joie le 9 août que j'avais obtenu une PCR.


Tout au long de mon expérience du cancer cette année, je me suis fortement appuyée sur ma foi et ma confiance en Dieu, je me suis fortement appuyée sur ma foi et ma confiance en Dieuen croyant et en sentant que, quel que soit le résultat, il est mon refuge et mon espoir. Je me suis également appuyée sur ma communauté et ma familleJe me suis également appuyée sur ma communauté et ma famille, et je me suis sentie soutenue et prise en charge, et je suis plus profondément connectée à mon corps, à ma communauté et à Dieu maintenant. Je traite mon expérience par l'écriture. J'ai un blog erinmcdermott.wordpress.com où je partage plus en profondeur pendant et après la chimio. Je dirai enfin que j'ai bon espoir d'en avoir fini avec le cancer, tout en étant consciente qu'il n'y a aucun moyen de savoir ou de contrôler si c'est vrai ou non. J'essaie donc de trouver comment vivre ici, en tant que survivante précoce. J'ai adoré faire la connaissance d'amis locaux atteints de cancer du sein grâce au groupe Facebook North Carolina Breast Cancer, aux TNBC Thrivers sur Instagram et aux discussions mensuelles sur Zoom, aux survivants du cancer Elephants and Tea lors de leur happy hour du vendredi, à la communauté Wildfire BC Magazine lors des pop ups d'écriture et des ateliers rémunérés et par le biais du magazine imprimé, The Young Breast Cancer Project, et à d'autres défenseurs d'ANGEL en rejoignant une formation de cohorte de défense avec la Tigerlily Foundation et maintenant en partageant mon histoire avec Surviving Breast Cancer.


Je fais désormais partie de ce monde entier de personnes, qui ont réussi avant moi et pendant, et qui trouvent des moyens de surmonter les difficultés et de continuer à avancer.


--


Connectez-vous avec Erin sur IG : @erinleeperkins



Merci d'avoir partagé votre histoire, Erin. La SBC vous aime !


Survivre au cancer du sein.org Ressources et soutien :

Lire la suite




Messages récents

Tout voir

Commentaires


Les lundis de la méditation :

Chant des chakras avec Gloria

Le lundi à 10h00 (heure française) 

RSVP

Le jeudi soir, les "thuriféraires" :

Groupe de soutien à toutes les étapes

Le jeudi à 19h00 (heure française)

RSVP

 

Le jeudi soir, les "thuriféraires" :

Groupe de soutien pour le cancer du sein métastatique

Premier et troisième jeudi

du mois à 19h00 ET

RSVP

 

Le jeudi soir, les "thuriféraires" :

Groupe de soutien pour le cancer du sein inflammatoire

Deuxième jeudi

du mois à 19h00 ET

RSVP

La réunion des aidants

Troisième mardi

du mois à 19h00 ET

RSVP

Mardi soir, les passionnés

Après un diagnostic :

Grupo de Apoyo en Español

2do y Cuarto Martes de cada mes 

19:00 p.m. ET

RSVP

Encourager et responsabiliser

Pour les nouveaux diagnostiqués

10 septembre, 11h00 ET

RSVP

Club de lecture sur le cancer du sein

Le premier dimanche du mois

RSVP

Pilates

14 juin, 11h30 ET

RSVP

Yoga réparateur :

Découvrir les opportunités

17 juin, 17h30 ET

RSVP

L'étreinte du soleil : Une méditation sur le solstice d'été

21 juin, 11h00 ET

RSVP

Qi Gong

25 juin, 11h30 ET

RSVP

Art-thérapie

1er juillet, 18h00 ET

RSVP

Baignade en forêt

2 juillet, 18h00 ET

RSVP

Yoga Fitness avec assistance sur chaise

9 juillet, 11h30 ET

RSVP

Yoga Stretching pour le lambeau DIEP

9 juillet, 18h00 ET

RSVP

Réfléchir et se ressourcer

Écriture expressive

22 juillet, 18h00 ET

RSVP

Plus d'événements en espagnol

RSVP

Événements à venir

1

Survivre au cancer du sein offre du soutien, des événements et des webinaires sur le cancer du sein sans frais pour vous ! Que vous souhaitiez approfondir vos connaissances sur un sujet particulier ou rencontrer d'autres survivantes du cancer du sein, nous avons quelque chose pour tout le monde. 

2

Notre rendez-vous permanent du jeudi s'adresse à tous les stades de la maladie. Nous organisons également des groupes de discussion spécifiques une fois par mois pour des stades et sous-types spécifiques tels que le cancer du sein métastatique, le cancer du sein inflammatoire, etc. 

3

Le club de lecture se réunit le premier dimanche de chaque mois à 11 heures (heure d'Europe centrale). Vous pouvez participer chaque mois ou choisir votre mois en fonction de votre disponibilité et du livre que nous lisons. 

4

Grâce à l'art, à l'écriture et à d'autres modalités créatives, nous avons le pouvoir de gérer notre stress, de donner un sens à notre présent et de nous détendre dans des moments de calme. 

5

Cours gratuits, mensuels, en ligne de yoga restaurateur, de yoga pour le cancer du sein et de Zumba. 

bas de page