haut de la page
  • Image de l'écrivainSurvivre au cancer du sein

Je sais que je ne suis pas seul dans cette expérience

Par Kim OBrien

Originally published on YogaVista.tv as "Surviving Breast Cancer: My Personal Experience"


Un diagnostic de cancer du sein

Salut les Yogis ! Je fais généralement suivre ce slogan d'un cours de yoga sur chaise enthousiaste, mais aujourd'hui, je partage quelque chose de plus personnel. L'année dernière, j'ai dû faire face à un diagnostic de cancer du sein. Lorsque j'ai appris la nouvelle, j'ai été complètement prise au dépourvu. 


Je pensais que je faisais tout ce qui était possible pour me rendre "à l'épreuve des balles" contre une maladie comme le cancer :

  • J'ai nettoyé mon régime alimentaire il y a des années

  • J'ai remplacé mes produits de beauté et de nettoyage de la maison par des alternatives naturelles et non toxiques.

  • J'ai fait de l'exercice régulièrement - j'ai pratiqué quotidiennement le yoga, le Qi Gong, la méditation et les techniques de relaxation de la respiration.

  • Je me suis tenue au courant des dernières nouveautés en matière de santé naturelle et de bien-être.

  • Je n'ai pas d'antécédents familiaux de cancer (zéro, zip)

Au moment de mon diagnostic, mes seuls facteurs de risque de cancer du sein étaient d'être une femme et d'avoir plus de 50 ans. Le cancer n'était PAS sur mon radar !


Mon médecin a trouvé la bosse

September 16th, 2022 marked the one year anniversary that my lump was found. I dislike using the word “anniversary” because I prefer to associate the term “anniversary” with special occasions and this one is not special in any way. My lump was not detected by a mammogram, but instead at the hands of my most excellent doctor. Every year she takes the time to check for lumps.

Les mammographies annuelles sont-elles suffisantes ?

Comme beaucoup de femmes, je n'ai pas fait ma mammographie annuelle en 2020 à cause de Covid et malheureusement, je n'ai pas été assidue à l'auto-examen des seins. Le temps que les choses se tassent avec Covid, je ne suis pas retournée faire mon examen annuel avant septembre 2021. Même si j'avais passé ma mammographie régulière en mai 2020, il n'y a aucune garantie que ma grosseur aurait été trouvée.

D'abord, j'ai des "seins denses". Il est plus difficile de voir les tumeurs sur une mammographie car les tissus mammaires denses et les tumeurs apparaissent tous deux en blanc. Il est donc difficile d'identifier les excroissances cancéreuses. Deuxièmement, comme mon chirurgien l'a conseillé et comme je l'ai confirmé plus tard par mes propres recherches, de nombreux cancers ont une croissance rapide. Tu peux avoir une mammographie propre le mardi et le vendredi de la même semaine, une tumeur peut commencer à se former.

Auto-examens manuels réguliers des seins

Attendre une année entière pour une mammographie n'est tout simplement pas suffisant. Des auto-examens réguliers, manuels, doivent faire partie de ton protocole de santé des seins. Comme le suggère un autre "thriver" du cancer du sein, "serre tes affaires" et je ne pourrais pas être plus d'accord avec Fitz Koehler.


Attitude décontractée autour du cancer du sein

En plus d'avoir été prise au dépourvu par mon diagnostic, j'ai été également renversée par l'attitude décontractée qui entoure le cancer du sein. Le nombre de personnes qui m'ont dit que ce n'était pas grave et qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter est trop long à compter. Je n'arrêtais pas d'entendre :

  • Le cancer du sein est "guérissable".

  • "Le traitement a fait beaucoup de progrès et tu vas t'en sortir".

  • "Ma tante a eu un cancer du sein il y a 20 ans et elle est toujours en vie".

  • "Je crois que Dieu t'a choisi pour cela, pour que tu sois un exemple pour les autres."

  • et mon préféré de tous les temps, "Eh bien, mon église enseigne que la cupidité provoque le cancer...".

Ok, donc si j'ai bien compris, le cancer du sein est une promenade de santé, je vais vivre encore 20 ans et Dieu m'a choisie parce que j'étais forte ou parce que j'étais gourmande ou est-ce les deux ?


Le cancer du sein est une GRANDE affaire !

Well, I am here to tell you that breast cancer is a BIG DEAL! Even though treatment options have come far, they are still hard, uncomfortable and DO NOT come with any guarantees of longevity. I am NOT “the chosen one”… that’s Harry Potter. And if in fact greed does cause cancer, then there is a whole lotta greed out there because statistically speaking, “1 in 2 men and 1 in 3 women will be diagnosed with cancer in their lifetime.” Source


Mon traitement contre le cancer


Voici ce qu'impliquait mon traitement :

  • Two Biopsies — I passed out cold during both procedures

  • One Surgery — successful, but I dealt with a very uncomfortable Seroma post-surgery for weeks

  • 3 Months of Chemotherapy — of which I am here to tell you honestly, that losing my hair was NOT the worst side effect; in fact, having no hair ANYWHERE on my body was very freeing in a peculiar and humorous way

  • 6 Weeks of Radiation — which I chose to drive myself to every single day because I needed some “me time” without the eyes of loved ones looking at me with compassion tinged with pity

And it is all topped off with the prospect of several years of drug therapy which comes with many uncomfortable side effects that may reduce the future risk of recurrence. However, as I have said before, there are no guarantees or certainties with cancer treatment. And that, my friends, has been the hardest realization for me to come to terms with:

"Peut réduire le risque de récidive".


Nous avons tous des cellules cancéreuses

Au début, je pensais que tous ces traitements toxiques allaient me guérir et chasser définitivement le cancer de mon corps. Cependant, la vérité est que nous avons tous des cellules cancéreuses en circulation dans notre corps et il n'y a aucun moyen de les éliminer, même la chimiothérapie ne peut pas le faire. Nous ne pouvons que régler notre corps d'une manière qui, espérons-le, rendra notre "sol" inhabitable.


Travailler à travers le cancer du sein

Comment ai-je fait pour surmonter mon expérience du cancer du sein ? Et note bien que je n'ai pas appelé cela un "voyage", car j'ai décidé que lorsque je ferai un voyage, ce sera un chemin que je choisirai d'explorer, pas de subir. J'aimerais pouvoir te dire que ce sont les écrits de Viktor Frankl qui m'ont inspiré à chercher une raison au-delà de moi-même pour continuer à me battre pour rester en vie.

En fait, ce sont plutôt les mots de Winston Churchill qui m'ont motivée : "Quand tu vis l'enfer, continue à avancer". Alors j'ai continué, parce que par moments, c'était l'enfer.


Guérison par le yoga


Et comment ai-je fait pour continuer ? Dès que les effets puissants de la chimio se sont dissipés à la fin de chaque semaine, j'ai recommencé à enseigner le yoga de chaise sur le zoom, au moins jusqu'à ma prochaine perfusion de chimio. J'ai vite appris que partager mon amour du yoga était aussi guérissant pour moi que pour les participants. J'ai la chance d'avoir une communauté locale qui ne s'est pas souciée que je sois malade ou chauve ou que je doive annuler le cours à la toute dernière minute.


Les yogis ont continué à se montrer semaine après semaine pour zoomer avec moi, pour me soutenir, pour qu'ensemble nous puissions guérir nos cœurs, nos corps et nos esprits.

Mes yogis, ma famille et ma tribu m'ont comblée de gentillesse, de compassion et d'un amour comme je n'en ai jamais connu auparavant. Mais cette dernière phrase n'est pas tout à fait vraie. L'amour que j'ai reçu a toujours été là... je n'ai simplement pas réussi à le voir. Mais je le vois maintenant et je ne prendrai plus jamais un sourire, un câlin chaleureux ou un baiser pour acquis.


Rire à voix haute

Pendant le traitement, j'ai arrêté de regarder ou de lire tout ce qui était triste. J'étais suffisamment triste et je n'avais pas besoin d'en rajouter. Alors chaque fois que je me suis installée sur le "canapé du cancer", j'ai regardé The Big Bang Theory, Friends, Seinfeld ou Ted Lasso... Tout ce qui me donnait l'occasion de rire aux éclats. Le rire guérit ou, à tout le moins, il distrait.


"Nous pouvons soit changer les complexités de la vie - un événement improbable, car elles vont probablement augmenter - soit développer des moyens qui nous permettent de faire face plus efficacement." - Dr. Herbert Benson.


Le lent processus de rétablissement

Je ne serai jamais complètement guérie du cancer, et je ne suis en aucun cas complètement guérie, mais j'ai commencé le lent processus de guérison. Je suis loin d'être la personne que j'étais avant le cancer et je ne suis pas sûre de la retrouver un jour. Mon cœur est brisé. Le traitement conventionnel est peut-être dans le rétroviseur, mais apprendre à vivre avec le cancer crée de nouveaux défis.

La lutte pour survivre

Une dernière pensée que j'aimerais partager est que le cancer est dur pour le corps, mais encore plus pour l'esprit. Pour moi, me rétablir physiquement n'a pas été aussi difficile que de me rétablir mentalement. Oui, je suis en train de survivre au cancer, mais certains jours, survivre n'est pas suffisant. Chaque jour, je dois me convaincre de continuer et d'aller de l'avant. C'est ici que les mots éloquents de Friedrich Nietzsche me guident : "Celui qui a un POURQUOI à vivre peut supporter presque n'importe quel COMMENT." J'ai de nombreux POURQUOI à vivre, mais j'ai du mal à supporter les COMMENT.


Mon affirmation quotidienne

Je ne me souviens pas exactement où j'ai lu cette ligne suivante, mais elle est devenue mon affirmation quotidienne :

J'ai décidé d'arrêter d'essayer de sauver ma vie et de commencer plutôt à la vivre.

Je sais que je ne suis pas seule à vivre cette expérience.


Une chose que j'ai appris à apprécier pleinement est que la douleur est la douleur ; la tristesse est la tristesse ; la perte est la perte ; la déception est la déception.

C'est la même chose à l'intérieur.


Je t'envoie la santé, la conscience et la lumière pour un esprit renouvelé,

Kim OBrien


P.S. Trouver des réponses dans les livres

There were several books I read during my cancer treatment to help me find answers and peace. Some of these books were extremely hard for me to read like Chris Wark’s: Chris Beat Cancer. Chris chose to bypass conventional cancer treatment and take the “natural” path, yet within this book I found pivotal information that helped me recognize that some of the side effects I was experiencing from chemo were toxic. This knowledge which I shared with my oncologist resulted in a down-dosing of my chemo regimen. Sadly, my oncologist admitted to me that I was probably “overdosed on chemo”.


I found comfort in Kate Bowler’s books, Everything Happens for a Reason: And Other Lies I Loved and No Cure for Being Human. I recently tore through Jeffrey Rediger’s book Cured and I took copious notes. That book led me to the one I am currently reading, A Year to Live by Stephen Levine. This last book may sound bleak, but it is turning out to be one of the most important books for my mental health. And, if you believe that we have the power within us to heal, then Jose Silva’s book, You the Healer, just might be something you’ll want to pick up when your mind is open and your spirit is ready to receive.


---


Thank you for sharing your story, Kim. SBC loves you!


SurvivingBreastCancer.org Ressources et soutien :





Messages récents

Tout voir

Les lundis de la méditation :

Chant des chakras avec Gloria

Le lundi à 10 h 00 (heure de l'Est) 

RSVP

Le jeudi soir, les plus forts sont les plus forts :

Groupe de soutien à toutes les étapes

Les jeudis à 19 h 00 (heure de l'Est)

RSVP

 

Le jeudi soir, les plus forts sont les plus forts :

Groupe de soutien pour le cancer du sein métastatique

Premier et troisième jeudi

du mois à 19 h 00 (heure de l'Est)

RSVP

 

Le jeudi soir, les plus forts sont les plus forts :

Groupe de soutien pour le cancer du sein inflammatoire

Deuxième jeudi

du mois à 19 h 00 (heure de l'Est)

RSVP

Mardi soir, les passionnés

Después de un Diagnóstico:

Grupo de Apoyo en Español

2do y Cuarto Martes de cada mes 

7:00 p.m. ET

RSVP

Club de lecture sur le cancer du sein

Le premier dimanche du mois

RSVP

La pleine conscience pour le bien-être

23 février 1:30 p.m. ET

RSVP

Pilates

16 février, 10 h 00 (heure de l'Est)

RSVP

Yoga restaurateur :

Le jardin secret

Lundi 19, 18 h 00 HE

RSVP

Qi Gong

27 février, 11h30 ET

RSVP

L'art-thérapie

4 mars 6:00 p.m. ET

RSVP

Bain de forêt

5 mars, 18 h 00 (heure de l'Est)

RSVP

Réfléchir et se ressourcer

Écriture expressive

11 mars, 18 h 00 (heure de l'Est)

RSVP

Etirements de yoga pour le lambeau DIEP

12 mars, 18 h 00 (heure de l'Est)

RSVP

Yoga Fitness avec assistance à la chaise

12 mars 11:30 a.m. ET

RSVP

Plus d'événements en espagnol

RSVP

Événements à venir

1

Survivre au cancer du sein offre du soutien, des événements et des webinaires sur le cancer du sein sans frais pour toi ! Que tu cherches à acquérir plus de connaissances sur un sujet particulier ou à rencontrer d'autres survivantes du cancer du sein, nous avons quelque chose pour tout le monde. 

2

Notre rendez-vous permanent du jeudi s'adresse à tous les stades. Nous organisons également des groupes de discussion spécifiques une fois par mois pour des stades et des sous-types spécifiques tels que le cancer du sein métastatique, le cancer du sein inflammatoire, etc. 

3

Le club de lecture se réunit le premier dimanche de chaque mois à 11 heures (heure de l'Est). Tu es invité à te joindre à nous chaque mois ou à choisir ton mois en fonction de ta disponibilité et du livre que nous lisons. 

4

Grâce à l'art, à l'écriture et à d'autres modalités créatives, nous avons le pouvoir de gérer notre stress, de donner un sens à notre présent et de nous détendre dans des moments de calme. 

5

Cours gratuits, mensuels, en ligne de yoga restaurateur, de yoga pour le cancer du sein et de Zumba. 

6

Después de un Diagnóstico

bas de la page