haut de la page
  • Image de l'écrivainSurvivre au cancer du sein

Mon premier Ironman

Par Nicole Mancini

Publié à l'origine dans Les crabes, les gelées et le fer par Susan DiPlacido.


Premier Ironman


Nicole Mancini a toujours aimé courir. Elle se souvient que son père l'emmenait sur la piste d'athlétisme et qu'elle faisait du vélo pendant qu'il courait. Puis, lorsqu'elle a commencé à courir, cela l'a toujours aidée à se vider la tête. En 2015, elle a participé à son premier 5 km et, à cette occasion, elle a remarqué Athletes Serving Athletes, une organisation à but non lucratif qui permet aux personnes handicapées de participer à des courses et, à l'époque, à des triathlons (ASA a depuis limité son champ d'action à la course à pied).


C'est ainsi qu'elle a commencé à s'épanouir sur le plan athlétique et à aider les autres. Elle s'est inscrite pour devenir équipière de course à pied et a commencé par des épreuves de 5 km. Pendant ce temps, elle observe certaines de ses coéquipières qui s'entraînent pour devenir des coéquipières de triathlon. Nicole ne savait même pas nager. Mais une chose aussi stupide que cela ne l'a pas arrêtée. Elle a commencé à nager au Y et a participé au camp de triathlon de l'ASA tout en participant à la course à pied lors d'un triathlon sprint en 2016.


Elle a regardé le fondateur du groupe s'entraîner pour Ironman Boulder avec un athlète, et Nicole a pensé que c'était un beau cadeau. Elle a effectué sa première distance olympique et sa première demi-distance en 2017 et était prête à s'inscrire à son premier 140,6.


Le 21 décembre 2017, Nicole a reçu le diagnostic officiel d'un cancer du sein invasif au stade précoce. Elle avait déjà subi de nombreux scanners, tests et mammographies pour en arriver à ce diagnostic. L'hormonothérapie a commencé le lendemain et elle a été opérée le 28 février 2018. Elle a subi une double mastectomie et son traitement hormonal est toujours en cours. En mai 2018, elle a participé à la course Chattanooga, 70.3.


En 2019, elle a également participé à l'Eagleman et à l'Atlantic City 70.3 deux semaines seulement avant l'IMMD. Bien qu'elle ait un petit cercle d'amis qui la soutiennent dans son entraînement, les longues heures d'entraînement exigeantes ont fait penser à son mari et à son fils de 11 ans qu'elle était un peu folle, et l'emploi du temps était parfois un peu frustrant pour la famille.


Mais elle avait besoin de faire cette course. Le cancer est une maladie chaotique, et elle voulait la structure et la routine de l'entraînement. Elle avait été vidée de son étincelle et de sa passion, et elle cherchait à les raviver !


Elle voulait se retrouver.


L'entraînement a été particulièrement éprouvant pour le corps de Nicole. Elle a également lutté contre une possible maladie de Lyme et une hypertrophie du cœur. Elle était souvent malade, ses cheveux tombaient, ses articulations étaient douloureuses, elle souffrait de sueurs nocturnes et d'insomnie, de palpitations cardiaques et de sautes d'humeur radicales qui exacerbaient les tensions au sein de son foyer.


Mais elle a persévéré et n'a pas lâché l'affaire. Elle a dû prendre quelques jours de congé, mais elle n'a pas abandonné.


Les méduses l'inquiétaient, car elle avait déjà été piquée par le passé et avait très mal réagi. En fait, elle a pleuré le matin de la course. Mais si tout le reste ne l'a pas arrêtée, les méduses ne l'ont pas arrêtée non plus.


Elle a subi de multiples piqûres, a dû appliquer de la cortisone plusieurs fois en cours de route et ses pieds sont devenus enflés et violets. Tout au long de la course, les ampoules douloureuses ont continué à s'aggraver. Elle s'est promis de ne plus jamais participer à un autre Ironman.


L'équipe 360, une organisation similaire à l'ASA, s'occupait du poste d'aide à la rocade. Nicole connaissait plusieurs personnes et leurs accolades et encouragements, ainsi que les photos de leurs athlètes, étaient exactement l'inspiration dont Nicole avait besoin.


Il n'était pas question d'abandonner. Elle devait le faire pour montrer aux autres que c'est possible. Elle voulait inspirer quelqu'un d'autre, donner à ses amis qui luttent contre la chimiothérapie quelque chose à espérer. Prouver aux autres qu'ils sont capables de bien plus que ce qu'ils pensent.


C'était l'anniversaire de ses 1 an et 7 mois sans cancer. Elle s'en est sortie. Elle cherchait à rallumer son étincelle. Quelque chose a dû jaillir en elle ce jour-là, car elle s'est lancée dans cette course et a franchi la ligne d'arrivée avec succès. Elle ne s'est pas seulement retrouvée à la fin, elle a trouvé un homme de fer. Et beaucoup d'autres ont trouvé quelque chose d'autre grâce à elle : L'inspiration.

Messages récents

Tout voir

Commentaires


Les lundis de la méditation :

Chant des chakras avec Gloria

Le lundi à 10h00 (heure française) 

RSVP

Le jeudi soir, les "thuriféraires" :

Groupe de soutien à toutes les étapes

Le jeudi à 19h00 (heure française)

RSVP

 

Le jeudi soir, les "thuriféraires" :

Groupe de soutien pour le cancer du sein métastatique

Premier et troisième jeudi

du mois à 19h00 ET

RSVP

 

Le jeudi soir, les "thuriféraires" :

Groupe de soutien pour le cancer du sein inflammatoire

Deuxième jeudi

du mois à 19h00 ET

RSVP

La réunion des aidants

Troisième mardi

du mois à 19h00 ET

RSVP

Mardi soir, les passionnés

Après un diagnostic :

Grupo de Apoyo en Español

2do y Cuarto Martes de cada mes 

19:00 p.m. ET

RSVP

Encourager et responsabiliser

Pour les nouveaux diagnostiqués

10 septembre, 11h00 ET

RSVP

Club de lecture sur le cancer du sein

Le premier dimanche du mois

RSVP

Pilates

14 juin, 11h30 ET

RSVP

Yoga réparateur :

Découvrir les opportunités

17 juin, 17h30 ET

RSVP

L'étreinte du soleil : Une méditation sur le solstice d'été

21 juin, 11h00 ET

RSVP

Qi Gong

25 juin, 11h30 ET

RSVP

Art-thérapie

1er juillet, 18h00 ET

RSVP

Baignade en forêt

2 juillet, 18h00 ET

RSVP

Yoga Fitness avec assistance sur chaise

9 juillet, 11h30 ET

RSVP

Yoga Stretching pour le lambeau DIEP

9 juillet, 18h00 ET

RSVP

Réfléchir et se ressourcer

Écriture expressive

22 juillet, 18h00 ET

RSVP

Plus d'événements en espagnol

RSVP

Événements à venir

1

Survivre au cancer du sein offre du soutien, des événements et des webinaires sur le cancer du sein sans frais pour vous ! Que vous souhaitiez approfondir vos connaissances sur un sujet particulier ou rencontrer d'autres survivantes du cancer du sein, nous avons quelque chose pour tout le monde. 

2

Notre rendez-vous permanent du jeudi s'adresse à tous les stades de la maladie. Nous organisons également des groupes de discussion spécifiques une fois par mois pour des stades et sous-types spécifiques tels que le cancer du sein métastatique, le cancer du sein inflammatoire, etc. 

3

Le club de lecture se réunit le premier dimanche de chaque mois à 11 heures (heure d'Europe centrale). Vous pouvez participer chaque mois ou choisir votre mois en fonction de votre disponibilité et du livre que nous lisons. 

4

Grâce à l'art, à l'écriture et à d'autres modalités créatives, nous avons le pouvoir de gérer notre stress, de donner un sens à notre présent et de nous détendre dans des moments de calme. 

5

Cours gratuits, mensuels, en ligne de yoga restaurateur, de yoga pour le cancer du sein et de Zumba. 

bas de page